Avouons-le, lorsque nous souhaitons changer l’aménagement ou la décoration de notre maison ou appartement, nous n’avons pas tous le temps ou l’argent nécessaire pour demander conseil à des designers professionnels. Néanmoins, il existe des règles simples pour vous permettre de réaliser un bel éclairage sans dépenser plus. En cas de doute, il vaut toujours mieux consulter un électricien ou un designer professionnel pour effectuer les réglages d’éclairage complexes qui exigent de faire des calculs et nécessitent des connaissances d’experts en électricité. Mais au final, vous aurez le dernier mot pour obtenir le système d’éclairage que vous voulez.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre vous-mêmes afin de transformer votre maison en un espace bien éclairé que vous serez heureux de rejoindre en fin de journée.

1. Concevoir l’éclairage via un plan

Chaque pièce est différente, établir un plan d’éclairage unique pour chacune d’entre elles est donc essentiel. Un des moyens les plus aisés pour ce faire est de dessiner un plan simple de votre pièce qui présente l’emplacement de tous vos meubles et qui signale les éclairages préexistants ainsi que les arrivées de courant. Évaluez l’espace dont vous disposez et pensez au genre d’activités qui correspond à chaque zone spécifique de la pièce et à la quantité de lumière dont vous aurez besoin. Il existe aussi des applications mobiles simples permettant de créer un plan de votre pièce en quelques minutes.

2. Penser l’éclairage de base en priorité

En général, l’éclairage de base est réalisé avec des ampoules E27spots GU10 ou spots encastrables. Certains endroits de passage ou lustres utilisent aussi des ampoules de type E14 ou G9. Réfléchissez ensuite aux caractéristiques architecturales de chaque pièce et si vous souhaitez mettre certains d’entre eux en évidence pour cela choisissez une source de type spot avec un petit angle de diffusion inférieur à 60°. Si vous voulez penser en termes d’efficacité, n’oubliez pas de placer uniquement des lumières aux endroits où vous en aurez réellement besoin.

3. Créer un équilibre

Lors de la conception de votre plan d’éclairage, assurez-vous que vous pensez à créer un équilibre et des transitions d’éclairage linéaires d’une pièce à l’autre. Nous savons tous qu’il est vraiment désagréable de passer de l’intérieur d’un bâtiment avec une luminosité confortable à l’extérieur où le soleil brille tellement que vous devez plisser les yeux. Nos yeux ont besoin de temps pour s’habituer aux différentes intensités de lumière et des transitions homogènes seront bien plus confortables pour vous et vos invités. Une autre façon de créer cet équilibre est d’utiliser l’éclairage en couches.

4. Éclairer les surfaces verticales

La plupart des conceptions et des plans d’éclairage ont tendance à se concentrer sur l’éclairage des surfaces horizontales. Vous devez cependant faire tout aussi attention à la façon dont vous éclairez et mettez en valeur les surfaces verticales. Que vous souhaitiez éclairer une œuvre d’art ou tout simplement le mur lui-même, la mise en lumière de surfaces verticales donnera une impression de luminosité et d’espace dans la pièce. L’éclairage sur rail, l’éclairage encastré et l’éclairage en corniche (à l’aide de guirlandes lumineuses ou de bandes de LED) sont quelques-uns des meilleurs moyens d’illuminer les surfaces verticales de votre appartement.

5. Choisir les bonnes ampoules

Il est important de choisir vos ampoules en fonction des luminaires mais aussi du rendu souhaité. La température de couleur, l’angle d’éclairage et le flux lumineux sont les 3 critères essentiels : un éclairage trop jaune est souvent inadapté à la cuisine ou salle de bain. A l’inverse, un éclairage trop blanc dans un salon peut s’avérer inconfortable.